COMUNIQUE. 02/03/2014: SAÚL VICENTE, MAIRE DE JUCHITAN, TENTE D’IMPOSER PAR LA FORCE DES BALLES UNE NOUVELLE AUTORITE MUNICIPALE DANS LE VILLAGE D’ÁLVARO OBREGÓN.

Des personnes liées au président municipal de Juchitán, Saúl Vicente Vázquez ainsi qu’à des  leaders locaux du PRI et de la COCEI, ont attaqué aujourd’hui l’Assemblée générale communautaire du village d’ Álvaro Obregón et son gouvernement communautaire. On a appris que depuis hier 1er mars 2014, cinq agents politiques de la COCEI et du président municipal de Juchitán, dont parmi eux Obet Fuentes Trujillo et Filiberto López (tous deux de  Juchitán), s’étaient rendus dans la maison d’un des présumés candidats à la charge d’agent municipal du village, Rosalino Martínez Herran.
Ces personnes étaient en train de répartir 500 pesos par personne en échange des cartes de vote, avec la promesse de 1500 pesos le jour suivant la convocation faite par Saúl Vicente le 8 février dernier afin que soit nommée une nouvelle autorité liée aux partis politiques. Aujourd’hui 2 mars, après une première réunion, ce simulacre d’élection d’autorités devait avoir lieu à une heure de l’après-midi dans la maison d’un particulier.

Pendant ce temps, sur la place centrale du village se tenait lieu l’Assemblée générale communautaire d’Álvaro Obregón, durant laquelle étaient ratifiées les charges données aux  compañeros du conseil communautaire. Aux environs de 2 heures et quart de l’après-midi, un groupe de personnes qui se trouvait à l’élection convoquée par Saúl Vicente commencèrent à attaquer les personnes se trouvant sur la place à l’aide de pierres, de bâtons et à coups de revolver. Ils tentèrent de prendre de force l’agence municipale et un affrontement éclata, les gens se trouvant à l’assemblée communautaire réussissant à repousser l’attaque avec pour solde plusieurs compañeros blessés.
Les provocations continuèrent après l’attaque, et aux environs de 3h30 de l’après-midi, une de ces personnes se rendit à la maison du commandant de la police communautaire et la recouvrit d’essence avec l’intention d’y mettre le feu. Ils tentèrent un peu plus tard de séquestrer le fils de l’agent nommé de manière communautaire. Aux environs de 4h30 de l’après-midi des éléments de la marine militaire arrivèrent sur place pour discuter avec l’agent municipal communautaire, qui les informa des évènements.

La situation en ce moment est d’accalmie tendue, car on s’attend à ce que ces personnes et des tueurs à gage continuent leurs provocations et tentent de pénétrer dans la nuit ou à l’aurore à l’intérieur de l’agence municipale.

Nous tenons Saúl Vicente Vazquez et le secrétaire général du gouvernement de Oaxaca responsables de l’intégrité physique et émotionelle de nos compañeros de la communauté d’Álvaro Obregón, du gouvernement communautaire, de l’Assemblée des Villages Indigènes en Défense de la Terre et du Territoire, ainsi que de leurs proches. Nous exigeons que soient garanties leur sécurité et leur intégrité physique.

Il est important de préciser que le président municipal de Juchitán a été représentant des peuples indigènes d’Amérique latine devant le forum des Experts permanents des Nations-Unies au sujet des problématiques indigènes sur la période 2011-2013, et qu’il prétend postuler à nouveau à ce poste pour la période 2014-2016, alors qu’en ce moment il viole les droits du village indigène d’Álvaro Obregón au motif que le village a pris la décision d’initier un processus de reconstitution communautaire et de récupération de son système normatif indigène.

Nous dénonçons le fait que ces actions forment partie de la stratégie générale du gouvernement et des entreprises visant à contrôler cette communauté, qui protège la langue de terre de Santa Térésa des mégaprojets éoliens de l’isthme.

NOUS EXIGEONS QUE SOIT CONDAMNEE L’AGRESSION ENDUREE PAR LA COMMUNAUTE D’ÁLVARO OBREGÓN!
NOUS EXIGEONS QUE SAÚL VICENTE RESPECTE L’AUTO-DETERMINATION DE NOS VILLAGES AINSI QUE NOS AUTORITES COMMUNAUTAIRES!

LA TERRE, LA MER ET LE VENT NE SONT PAS A VENDRE, MAIS A AIMER ET A DEFENDRE!

ASSEMBLEE DES VILLAGES INDIGENES DE L’ISTHME
EN DEFENSE DE LA TERRE ET DU TERRITOIRE

1779724_605945596152016_1051552191_n

1969270_605945696152006_322296783_n

DSCF1872

1939999_605945766151999_1079523776_n

CAM00415

CAM00418

DSCF1876

1800273_605945812818661_1518706947_n

1900136_605945586152017_642290380_n

1625604_605945752818667_1122454021_n

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: