DES COMPAÑEROS DE LA POLICE COMMUNAUTAIRE D’ÁLVARO OBEGÓN SUBISSENT A NOUVEAU DES ATTAQUES, ET DES MEDECINS ABANDONNENT L’UNITE DE CONSULTATION EXTERNE RURALE DE LA COMMUNAUTE.

Álvaro Obregón, Oaxaca,1er avril 2014

Nous dénonçons une nouvelle agression contre des membres de la Police Communautaire “Gral. Charis”: hier, aux alentours de 7h du soir, les compañeros Ulises Jiménez Morales, Israel Luis Aquino, Adán Sánchez Sánchez, Rolando Crispin López et le sous-commandant Rubicel Gómez López se rendaient en direction de la pompe à eau du village afin de l’éteindre, et alors qu’ils passaient devant la maison de Jorge Alonso (agent nommé par Saúl Vicente le 2 mars dernier) que celui-ci utilise comme son bureau, Florencio Martínez Gómez (sous-commandant de la police de Jorge Alonso) en sortit  et les intercepta, leur disant qu’ils ne voulaient plus de problèmes avec eux et qu’il valait mieux faire la paix, ce sur quoi les compañeros étaient d’accord, et ils continuèrent leur chemin.

Alors qu’ils étaient sur le chemin du retour, Florencio Martínez les intercepta pour parler à nouveau avec eux, mais à ce moment une pluie de pierres leur tomba dessus, rompant les vitres de leur véhicule de patrouille. Gilberto Vázquez Bartolo, membre de la police aux ordres de Jorge Alonso, lança une pierre sur le compañero Rolando qui l’a reçue sur la nuque, ce qui le fit tomber du véhicule. Les compañeros se sont alors éloignés des lieux, et reçurent une nouvelle pluie de pierres, l’une d’elle blessant le compañero Ulises. Les attaquants étaient tous des éléments de la police nommée par le président municipal de Juchitán, et parmi eux ont été identifiés, en plus de Gilberto Vázquez, Fredy Martínez Charis et Salvador Vázquez Bartolo, qui formaient au total un groupe d’une vingtaine de personnes qui ont attaqué les cinq compañeros de la Police Communautaire.

Nous voulons dénoncer de plus que depuis le jour d’hier, l’unité de Consultation Externe Rurale de la communauté, qui dépend de la Juridiction sanitaire n°2 de l’isthme, n’a pas ouvert ses locaux pour les consultations, et que tous les médicaments présents à l’intérieur ont été retirés. Aujourd’hui le responsable de l’unité, le médecin Pablo Blas Pineda a informé le responsable de santé du conseil communautaire Virgilio Santiago Regalado, que du fait des ordres donnés par son chef, l’unité de soins ne serait pas réouverte tant que la situation de l’agent communautaire d’Álvaro Obregón, Oaxaca, ne sera pas résolue.

Cet acte arbitraire limite l’accès des habitants d’Álvaro Obregón à leur droit constitutionnel et humain à la santé (alors que la localité est considérée comme fortement marginalisée).

Nous exigeons que le service de l’unité de Consultation Externe Rurale soit remis en service, et que soit garanti le service médical des habitants d’Álvaro Obregón.

Nous exigeons que cessent les agressions contre les compañeros de la Police Communautaire “Gral. Charis”, contre les membres du conseil communautaire, et contre tous les membres de l’assemblée communautaire d’Álvaro Obregón.

Nous exigeons que Saúl Vicente Vasquez cessent ses tentatives d’imposer ses hommes à la tête du conseil d’ Álvaro Obregón, puisque l’assemblée a déjà procédé à des élections.

¡La terre, le vent et la mer ne sont pas à vendre, elles sont à aimer et à défendre !

ASSEMBLEE DES VILLAGES INDIGENES DE L’ISTHME EN DEFENSE DE LA TERRE ET DU TERRITOIRE.

 

PATR1

PATR4

CASALUD

CSAO

cs

PATR5

PATR3

PATR2

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s

A %d blogueros les gusta esto: