DES COMPAÑEROS DE LA POLICE COMMUNAUTAIRE D’ÁLVARO OBEGÓN SUBISSENT A NOUVEAU DES ATTAQUES, ET DES MEDECINS ABANDONNENT L’UNITE DE CONSULTATION EXTERNE RURALE DE LA COMMUNAUTE.

Álvaro Obregón, Oaxaca,1er avril 2014

Nous dénonçons une nouvelle agression contre des membres de la Police Communautaire “Gral. Charis”: hier, aux alentours de 7h du soir, les compañeros Ulises Jiménez Morales, Israel Luis Aquino, Adán Sánchez Sánchez, Rolando Crispin López et le sous-commandant Rubicel Gómez López se rendaient en direction de la pompe à eau du village afin de l’éteindre, et alors qu’ils passaient devant la maison de Jorge Alonso (agent nommé par Saúl Vicente le 2 mars dernier) que celui-ci utilise comme son bureau, Florencio Martínez Gómez (sous-commandant de la police de Jorge Alonso) en sortit  et les intercepta, leur disant qu’ils ne voulaient plus de problèmes avec eux et qu’il valait mieux faire la paix, ce sur quoi les compañeros étaient d’accord, et ils continuèrent leur chemin.

Alors qu’ils étaient sur le chemin du retour, Florencio Martínez les intercepta pour parler à nouveau avec eux, mais à ce moment une pluie de pierres leur tomba dessus, rompant les vitres de leur véhicule de patrouille. Gilberto Vázquez Bartolo, membre de la police aux ordres de Jorge Alonso, lança une pierre sur le compañero Rolando qui l’a reçue sur la nuque, ce qui le fit tomber du véhicule. Les compañeros se sont alors éloignés des lieux, et reçurent une nouvelle pluie de pierres, l’une d’elle blessant le compañero Ulises. Les attaquants étaient tous des éléments de la police nommée par le président municipal de Juchitán, et parmi eux ont été identifiés, en plus de Gilberto Vázquez, Fredy Martínez Charis et Salvador Vázquez Bartolo, qui formaient au total un groupe d’une vingtaine de personnes qui ont attaqué les cinq compañeros de la Police Communautaire.

Nous voulons dénoncer de plus que depuis le jour d’hier, l’unité de Consultation Externe Rurale de la communauté, qui dépend de la Juridiction sanitaire n°2 de l’isthme, n’a pas ouvert ses locaux pour les consultations, et que tous les médicaments présents à l’intérieur ont été retirés. Aujourd’hui le responsable de l’unité, le médecin Pablo Blas Pineda a informé le responsable de santé du conseil communautaire Virgilio Santiago Regalado, que du fait des ordres donnés par son chef, l’unité de soins ne serait pas réouverte tant que la situation de l’agent communautaire d’Álvaro Obregón, Oaxaca, ne sera pas résolue.

Cet acte arbitraire limite l’accès des habitants d’Álvaro Obregón à leur droit constitutionnel et humain à la santé (alors que la localité est considérée comme fortement marginalisée).

Nous exigeons que le service de l’unité de Consultation Externe Rurale soit remis en service, et que soit garanti le service médical des habitants d’Álvaro Obregón.

Nous exigeons que cessent les agressions contre les compañeros de la Police Communautaire “Gral. Charis”, contre les membres du conseil communautaire, et contre tous les membres de l’assemblée communautaire d’Álvaro Obregón.

Nous exigeons que Saúl Vicente Vasquez cessent ses tentatives d’imposer ses hommes à la tête du conseil d’ Álvaro Obregón, puisque l’assemblée a déjà procédé à des élections.

¡La terre, le vent et la mer ne sont pas à vendre, elles sont à aimer et à défendre !

ASSEMBLEE DES VILLAGES INDIGENES DE L’ISTHME EN DEFENSE DE LA TERRE ET DU TERRITOIRE.

 

PATR1

PATR4

CASALUD

CSAO

cs

PATR5

PATR3

PATR2

Déclaration du Congrès national indigène CNI – Isthme

Congrès national indigène Région de l’isthme de Tehuantepec

Déclaration du Congrès national indigène
CNI – Isthme

Communauté binniza de Gui’xhi’  Ro’ – Álvaro Obregón, Juchitán,

Isthme de Tehuantepec.

29 mars 2014

Nous, les peuples binniza, ikoot, ayuuk, chol, nuntaj+yi, nahua, zoque et métis des États d’Oaxaca, de Veracruz, du Chiapas  et du District fédéral, les compañeros du Colectivo Magistral y Popular 14 de Junio, de la FUL APPO secteur de Juchitán, de l’Instituto Superior Intercultural Ayuuk de Jaltepec de Candayoc et du Bachillerato Asunción Ixtaltepec Ikootj de San Mateo del Mar, de même que les visiteurs venant d’Italie, de France et des États-Unis, et les observateurs internationaux du groupe des Brigades internationales pour la paix (PBI) qui avons tous participé à la première session du Congrès national indigène (CNI) – région de l’Isthme, nous nous sommes réunis dans la communauté zapotèque de Gui’xhi’ Ro’ – Álvaro Obregón, qui est en lutte pour la défense de son territoire contre les  multinationales de l’éolien et pour la construction de son autonomie.  Nous avons été reçus par les compañeros de l’équipe du gouvernement communautaire, par le conseil des anciens et nous avons été protégés par la Binni Guia’pa’ Guidxi — la police communautaire — Général Charis de cette communauté. Ils sont plus déterminés que jamais malgré le harcèlement constant dont ils ont été l’objet durant ces derniers mois de la part des gouvernements de la ville et de l’État, ainsi que des leaders de la COCEI-PRD-PT et du PRI de Juchitán, dans l’État de Oaxaca. Seguir leyendo

Communiqué du 4 mars 2014 Alvaro Obregón continuera la défense et l’autogestion de son territoire contre toute menace.

Colonia Álvaro Obregón , Juchitan , Oaxaca , le 4 Mars 2014.

Communiqué du 4 mars 2014

Alvaro Obregón continuera la défense et l’autogestion de son territoire contre toute menace.

Hier, le 3 Mars , le soir de l’Assemblée générale de la Communauté d’ Álvaro Obregón , nous avons réunis  plus de 800 hommes et femmes de la communauté pour parler des  événements du 2 Mars et les faire connaître à nos compatriotes , collègues , les peuples autochtones et ceux qui ont soutenu notre combat. Seguir leyendo

 COMUNIQUE. 02/03/2014: SAÚL VICENTE, MAIRE DE JUCHITAN, TENTE D’IMPOSER PAR LA FORCE DES BALLES UNE NOUVELLE AUTORITE MUNICIPALE DANS LE VILLAGE D’ÁLVARO OBREGÓN.

Des personnes liées au président municipal de Juchitán, Saúl Vicente Vázquez ainsi qu’à des  leaders locaux du PRI et de la COCEI, ont attaqué aujourd’hui l’Assemblée générale communautaire du village d’ Álvaro Obregón et son gouvernement communautaire. On a appris que depuis hier 1er mars 2014, cinq agents politiques de la COCEI et du président municipal de Juchitán, dont parmi eux Obet Fuentes Trujillo et Filiberto López (tous deux de  Juchitán), s’étaient rendus dans la maison d’un des présumés candidats à la charge d’agent municipal du village, Rosalino Martínez Herran. Seguir leyendo

Santa Cruz Guuze Benda (des pêcheurs) ou Santa Cruz Eolicu ?

Le 14 décembre, à l’aube, à Juchitán, peuple binnizá de l’isthme de Tehuantepec, les pétards convient les fidèles à accompagner la Santa Cruz Guuze Benda ou Sainte Croix des pêcheurs tout au long de son parcours annuel : immuable depuis des centaines d’années, il débute dans la Septième Section,  quartier sud de Juchitán, pour atteindre les rives de la Lagune supérieure. Dans une pièce de la maison du mayordomo, la croix  attend, ornée de colliers de guie chaachi ou fleurs de mai. Seguir leyendo

LE PEUPLE INDIGENE BINNIZA DE ALVARO OBREGÓN, EN ASAMBLEE GENERALE DE CITOYENNES Y CITOYENS ELIT SES REPRESENTANTS COMMUNAUTAIRES.

Col. Álvaro Obregón, Juchitán, Oaxaca, 8 Décembre 2013.

Aux médias

Aux organisations sociales

Aux organismes des Droits Humains

Aux peuples et villages Indigènes

A l’opinion publique mexicaine

LE PEUPLE INDIGENE BINNIZA DE ALVARO OBREGÓN, EN ASAMBLEE GENERALE DE CITOYENNES Y CITOYENS ELIT SES REPRESENTANTS COMMUNAUTAIRES.

Le jour d’aujourd’hui 8 décembre 2013 pour la première fois de son histoire la communauté indigène binnizá de Álvaro Obregón a réalisé la première ASSEMBLEE GENERALE DE CITOYENNES ET CITOYENS en vue de l’élection de ses représentants communautaires, sur la base des différents accords issus de l’acte de l’Assemblée Générale du 10 août 2013. Seguir leyendo

aujourd’hui que les politiciens cessent de diviser nos communautés dans l’objectif de nous imposer leurs projets, comme l’éolien.

San Francisco del Mar, Oaxaca, 30 Novembre 2013.

Aux médias
Aux centres de Droits de l’homme mexicains et internationaux
Aux différentes instances de gouvernement de Oaxaca et du Mexique
Aux peuples originaires de Oaxaca et du Mexique
Au Congrès National Indigène
A l’opinion publique

Nous sommes un groupe de personnes du peuple Ikoojts (appelé aussi Huave), habitants du vieux village de San Francisco del Mar (« San Francisco del Mar Pueblo Viejo »), à Oaxaca, dans la zone de l’isthme. Nous, nous veillons sur la mer depuis l’antiquité, elle a été la source de notre vie. Aujourd’hui nous sommes ici pour dénoncer le déplacement forcé dont nous avons été victimes, ainsi que les agressions et violations de nos droits dont nous souffrons depuis déjà plusieurs mois. Ces agressions ont atteint le sommet avec notre expulsion. La plus grande partie d’entre nous avons été expulsés le 14 novembre 2013 dernier, même si le compa Joselito Gallegos Pedro avait été violemment tabassé et déplacé de la communauté depuis déjà huit mois. Nous sommes 11 personnes aujourd’hui déplacées. Seguir leyendo